SIAFEE - AgroParisTech
Département SIAFEE - Sciences et Ingénierie Agronomiques, Forestières, de l'Eau et de l'Environnement

Accueil > Mémoires > DA IDEA > IDEA 2008-2009 > Etude d’un canal multi-usage : le Canal de Perpignan ou système « Las Canals (...)


Etude d’un canal multi-usage : le Canal de Perpignan ou système « Las Canals »

Mémoire 3A ingénieur DA IDEA  -  Auteurs : MAHE Marion , 2015

Résumé :

Le canal de Perpignan ou système « Las Canals » prélève de l’eau de la Têt, fleuve côtier des Pyrénées-Orientales, au niveau de la commune d’Ille-sur-Têt. Il traverse la plaine du Roussillon jusqu’à Perpignan parcourant ainsi une 30aine de kilomètres. La mairie de Perpignan, propriétaire et gestionnaire actuel du canal souhaiterait partager les responsabilités du fonctionnement de celui-ci avec les autres utilisateurs.
Si historiquement la ville de Perpignan était le principal bénéficiaire du canal, celui-ci a aujourd’hui des usages divers : irrigation, arrosage de jardin et d’espaces verts, remplissage d’une retenue, collecte d’eaux pluviales, recharge des nappes superficielles ou encore structuration du paysage. Peu de ces rôles sont véritablement reconnus. Le canal a pourtant une grande importance sur le territoire qu’il traverse et 14 communes sont directement concernées et partiellement irrigables grâce à l’eau de Las Canals.
L’arrosage gravitaire à partir d’eau du canal est de moins en moins répandu et est de plus en plus souvent remplacé par de l’irrigation sous pression mis en place à partir de forages individuels. Le canal n’en reste pas moins important pour le monde agricole qui se sert encore occasionnellement du réseau gravitaire, mais également parce qu’il joue un rôle dans la recharge des nappes superficielles et participe ainsi à l’alimentation des forages agricoles. Certaines communes dont l’approvisionnement en eau potable se fait à partir de nappes superficielles peuvent également profiter de cette recharge. Un projet de mise en place d’un bassin et d’une station de mise sous pression alimentée par l’eau du canal pour l’arrosage des cultures est envisagé. Ce projet permettrait d’éviter une sollicitation trop forte des nappes superficielles.
L’utilisation d’eau brute en provenance du canal plutôt que d’eau de qualité pour des usages comme l’arrosage d’espaces verts où le remplissage de bassins communaux permet de préserver les ressources d’eau de qualité et représente également pour les communes qui développent ces types d’arrosage des économies sur leur facture d’eau.
Le remplissage de la retenue de Villeneuve de La Raho est également effectué par Las Canals. Les quantités d’eau nécessaires pour l’approvisionnement de cette retenue auront tendance à augmenter au cours des années à venir, pour permettre l’irrigation de davantage de surface et assurer (après mise en place d’une station de traitement) l’alimentation en eau potable de la zone littorales du département.
Le rôle du canal dans la structuration des paysages est important, certaines communes exploitent déjà ce potentiel, d’autres pourraient le faire encore davantage.
De nombreuses pratiques (utilisation du canal comme collecteur pluvial, rejets non déclarés...) gagneraient à être officialisées pour éclaircir les responsabilités du canal en cas d’accident et mieux contrôler la qualité de l’eau transportée.
Les acteurs concernés par le canal sont nombreux (communes, syndicats d’irrigants, conseil général) mais n’ont pas tous autant d’intérêt dans le fonctionnement du canal. Parmi les communes ayant une partie de leur territoire irrigué par Las Canals, la moitié n’ont que peu d’intérêt pour son fonctionnement. La fédération des différentes parties prenantes autour des enjeux soulevés par Las Canals pour la mise en place d’une nouvelle structure de gestion (syndicat mixte par exemple) reste à faire et sera donc une étape délicate.


Perpignan channel or « Las Canals » remove water from the Têt, a costal river of Pyrénées Orientales. It starts at Ille-sur-Têt and go through the Roussillon plain all the way to Perpignan, covering around 30 kilometers. Perpignan town hall, owner and current manager of this channel, would like to share the responsibilities of channel management with other users. Historically, Perpignan was the main beneficiary of water from Las Canals, but it has now very varied uses : irrigation, watering of park, water supply of a dam, storm-water draining, refill of groundwater and it is also a landscape structuring element. Few of these functions are acknowledged. However Las Canals has an important role on the territory it goes trough and 14 villages are directly concerned and have a part of their surface possible to irrigate with water from Les Canals.
Surface irrigation using water from Las Canals decrease to the advantage of drip or sprinkler irrigation system implemented with individual wells. Anyway the channel remain an important element for the support or agriculture as it is still used occasionally and that it takes part in the recharging of groundwater and so on in the water supply of farm wells. Some village witch drinking water supply is taken from superficial groundwater take advantage of this recharge too. Use of surface water from the channel instead of high quality water from deep drillings to water parks or to fill communal water pond enable to preserve quality water supply and it is an opportunity for the village to reduce their water bill. The water supply of Villeneuve-de-la-Raho dam is also done by Las Canals. The quantity of water needed to fill this reservoir is likely to increase in the year to come, in order to irrigate larger perimeters and to enable the drinking water supply of the coastal zone (after the implementation of a treatment plant).
Las Canal as a major role in landscape structuring, some town make the most of this potential, and other could exploit it more. Many practices (use of the channel as storm water drain, non-official rejection etc…) should be better monitored and officialised in order to clarify legal responsibilities in case of accident and to control the quality of water flooding in the channel. Many stakeholders are concerned by the channel (town, farmer union, Pyrenées-Orientales department) but they do not all have the same interest in the channel functioning. Among the village having a part of their territory irrigated by the channel, the half does not feel very concerned by his management. Federation of the different stakeholders around common objective to implement a new management organisation remains to be done and will be a delicate step.


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page |