SIAFEE - AgroParisTech
Département SIAFEE - Sciences et Ingénierie Agronomiques, Forestières, de l'Eau et de l'Environnement

Accueil > Mémoires > DA IDEA > IDEA 2008-2009 > Valorisation du fumier de cheval


Valorisation du fumier de cheval

Mémoire 3A ingénieur DA IDEA  -  Auteurs : AIT-AMAR Samy , 2013

Mots-clés :

Compost méthanisation matière organique

Résumé :

La valorisation du fumier de cheval est un point important dans toutes les structures de la filière équine. Les quantités de fumier produites sur chaque site représentent un volume important, avec en moyenne une production de 10 tonnes de fumier par cheval et par an. La filière équine est en plein développement, le nombre de chevaux ne cesse d’augmenter alors qu’au contraire le nombre de débouchés pour le fumier continue de décroitre. En effet, la filière des champignonnières qui est le principal débouché pour le fumier de cheval est en crise et utilise de moins en moins de fumier au profit de litières synthétiques. Aujourd’hui, certains professionnels ont des difficultés pour évacuer leur fumier et sont parfois même contraint de payer pour son enlèvement. De plus, d’un point de vue environnemental certaines pratiques de gestion du fumier, autrefois autorisées, commencent à être remises en cause. C’est pourquoi, les trois grandes institutions de la filière équine (la FIVAL, France Galop et le cheval français) se sont unies pour mettre en place un projet national transversal à toute la filière sur la valorisation du fumier de cheval. Ce projet permet de créer des connaissances sur le fumier de cheval et ses principales modes de valorisation qui sont : l’épandage direct, le compostage, la méthanisation et la combustion. Ces techniques permettent de valoriser le fumier sous forme agronomique ou énergétique. Au final, les résultats permettront d’aider les professionnels de la filière équine à trouver la valorisation du fumier de cheval la plus adaptée à leur situation.


Horse manure valorization is an important topic for every professional of the horse branch. Produced manure quantities are huge with on average 10 000 kg per horse per year. Horse branch activities have increased since the 90’s, horse population doesn’t stop to raise while outlets manure keep on decreasing. Effectively, cultivated mushrooms production, which is the main horse manure outlet, is in crisis because of global competition. Nowadays, some horse owners have difficulties to evacuate their manure. Sometimes they have to pay to remove it. Moreover, there are some practices of horse manure management that should be called soon into question from an environmental point of view. Therefore, the three greatest horse institutions (FIVAL, France Galop, SECF) decided to start a huge national project about horse manure valorization for the entire branch. This project has created knowledge about horse manure and its principal valorization techniques : spreading, composting, methanization and combustion. Those processes permit to valorize manure in agronomical and energetic forms. At the end, those results will help horse owners to find their own horse manure valorization, the most adapted to their situation.


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page |